Dans les forêts publiques françaises, les forestiers de l’Office National des Forêts mènent depuis des générations une sylviculture adaptée à chaque contexte forestier et surtout, à chaque saison. Pour découvrir cette gestion sur mesure, nous vous proposons une saga dédiée aux actions sylvicoles menées tout au long de l’année sous la cime des arbres. Après l’été, continuons cette série en automne avec un premier volet consacré à la récolte des graines en forêt.
Les faînes du hêtre, les glands du chêne, la samare de l’érable… A l’automne, les graines des arbres sont mûres. C’est à cette période que l’ONF organise leur ramassage. Mais cela ne se fait pas n’importe où. Les fruits des arbres sont récoltés dans des forêts reconnues pour la qualité et la diversité de leurs peuplements ou dans des vergers spécialement conçus pour la production. Leur provenance est aussi renseignée. Une traçabilité très importante pour ne pas, par exemple, planter une essence d’origine inconnue dans un contexte forestier qui ne lui est pas adapté !
Opération conservation
Lot de provenance de gland dans la sécherie de la Joux.

Après le ramassage, direction la sécherie ONF de la Joux (Franche-Comté), créée il y a plus de 30 ans. Les graines y sont traitées et conservées par séchage ou par… cryogénisation ! Elles seront ensuite déstockées à la demande des pépiniéristes indépendants ou pour effectuer des plantations dans les forêts gérées par l’ONF. Les graines peuvent aussi être envoyées directement en pépinières où elles seront cultivées jusqu’à devenir de jeunes arbres prêts à être replantés.
Cette récolte automnale est un indispensable de la gestion forestière. Elle est l’assurance d’une forêt diversifiée et renouvelée, là où la régénération naturelle ne prend pas.

https://www.onf.fr/gestion_durable/++oid++5de0/@@display_advise.html

Graines Forêt