Le week-end des 28 et 29 octobre 2017 sont organisés Les Gestes Partagés  en Normandie.

Tailleur de Pierre

Cet événement régional a pour but de faire vivre au grand public des expériences participatives autour de savoir-faire écologiques générant une activité économique locale.

Pratiquer un geste, mettre en œuvre une technique particulière, réaliser une œuvre collective… Ces journées d’expérimentation « in vivo » de métiers manuels et écologiques s’adressent à tous ceux et celles qui souhaitent découvrir le plaisir du faire soi-même et gagner en autonomie

Elles permettent aussi de mettre en lumière des métiers manuels auprès de jeunes qui cherchent un métier d’adultes en reconversion ou en demande d’un revenu complémentaire

A travers cette invitation, l’intérêt est de montrer au public :

– que les savoir-faire écologiques et locaux sont nombreux, qu’ils proposent des produits et services de qualité et de proximité ;

– que ces métiers manuels sont accessibles à tous, porteurs d’emploi et d’innovation ;

– que ce sont des métiers d’avenir dans une société appelée à relever de nombreux défis environnementaux et sociaux.

Citoyens engagés et professionnels passionnés

 Ils sont éleveurs, fromagers, maraîchers, arboriculteurs, apiculteurs, meuniers, boulangers, huiliers, brasseurs, chocolatiers ou épiciers itinérants bio… Transformateurs de plantes aromatiques et médicinales cultivées ou sauvages, fabricants de cosmétiques naturels, de teintures écologiques et peintures à la chaux… Maçons du patrimoine, forgerons et ébénistes d’art, charpentiers bois, électriciens biocompatible… Luthiers, fabricants de jouets à l’ancienne, d’objets de déco en carton ou recyclés…

Ils utilisent des ressources naturelles locales et veillent à leur renouvellement ou travaillent en upcycling. Ils mettent en œuvre des savoir-faire à faible impact énergétique et climatique

Ils privilégient la vente directe, les circuits de proximité et les modes d’organisation solidaires. Ils participent au maintien et au dynamisme des économies locales vivent de leur métier et ont à cœur de le transmettre.

plantes aromatiques

Un double enjeu : DIY et formation professionnelle

Associer DIY (do it yourself ), écologie et économie collaborative

Cuisiner, bricoler, décorer, cultiver son potager, recycler, customiser… En France, le faire soi-même est très largement pratiqué : 8 français sur 10 sont adeptes du DIY, selon la récente étude de l’Observatoire Société et Consommation (ObSoCo).

Gagner en autonomie et faire des économies n’est pas le seul moteur de cette tendance de fond. Le faire soi-même est :

– bon pour le moral,

– procure du plaisir,

– permet de perdre la notion du temps dans un monde dominé par la vitesse,

– donne l’impression d’être en accord avec soi-même.

Associé à l’économie collaborative et mis en pratique selon des savoir-faire écologiques, le DIY devient un excellent moyen de renouer avec une société plus humaine, plus économe en énergie fossile et en ressources naturelles

Des citoyens et parmi eux de nombreux jeunes l’ont bien compris. Ils créent des éco-lieux et habitats collectifs, des jardins urbains, des Fab Lab à vocation écologique…

L’enjeu de Les Gestes Partagés est d’élargir cette base, de faciliter l’appropriation de ces savoir-faire écologiques au plus grand nombre, en multipliant les initiatives individuelles.